Le présent document rédigé à l’initiative de l’ association  Amely  complète le code de déontologie de la médiation. Il précise au-delà des règles de ce code la pratique de la médiation telle qu’elle doit être appliquée.

1 – CHAMP D’INTERVENTION :

Le médiateur intervient dans les conflits du quotidien (voisinage, famille, logement, consommation, entreprise, administration….) pour la résolution amiable d’un conflit n’ayant pas donné lieu au dépôt d’une plainte.

2 – ROLE DU MÉDIATEUR :

Le médiateur a pour rôle d’établir la communication entre les parties en conflit et de les aider à trouver une solution au litige qui les oppose, à travers l’organisation de rencontres ou en jouant un rôle d’intermédiaire entre elles.

Le médiateur est un « facilitateur » et sa fonction est de favoriser le dialogue entre les parties afin qu’elles trouvent une solution à leur problème sans prendre de décision à la place des parties.

3 – STATUT DU MÉDIATEUR :

Les médiateurs entrent en fonction après avoir suivi une formation et s’engagent à participer à une supervision de leur activité.

Les médiateurs exercent leur fonction bénévolement.

Les médiateurs interviennent à deux au minimum en pratiquant la co-médiation.

4 – PROFIL DU MÉDIATEUR :

Les qualités requises pour être médiateur sont :

*motivation, disponibilité, écoute, prise de distance, impartialité, capacité de communication, négociation

*autorité (savoir gérer des propos vifs, des comportements violents…)

*capacité rédactionnelle (esprit de synthèse, savoir traduire ou reformuler les positions des parties dans un langage clair et compréhensible pour les parties…)

5 – CONDITIONS D’EXERCICE DE LA MÉDIATION :

Le médiateur exerce son activité sur le ou les sites d’affectation, à savoir :

*présence régulière aux permanences

*traitement et suivi de dossiers

*présence aux réunions mensuelles de supervision

*participation aux actions de sensibilisation du site (répandre « la culture de médiation » ; faire connaître leur action hors de l’instance de médiation)

*suivre les conseils et directives d’activité donnés par le coordinateur ou superviseur

Le médiateur doit continuer à se former en acceptant de suivre des formations complémentaires.
Le médiateur respecte les principes du code de déontologie et de la présente charte.

6– PRATIQUE DE LA MÉDIATION :

Le médiateur exerce son activité dans un lieu précis (instance de médiation ou site) au sein d’une équipe encadrée par un coordinateur et un superviseur.
    *Le Coordinateur :

*il est choisi parmi les médiateurs par cooptation des médiateurs du site et reconnu comme représentant de l’équipe tant à l’égard de l’association que des partenaires extérieurs

*il assure le lien et la communication avec le siège et ses instances

*il veille au respect des règles de déontologie, à la qualité de traitement des dossiers et à la satisfaction des usagers

*il suit l’activité du site (suivi mensuel, bilan annuel..) et en rend compte auprès du superviseur

*il veille au développement de l’activité : suivi quantitatif des dossiers, actions de sensibilisation et de notoriété

* il s’implique dans la vie locale du site : participation à des réunions, représentation auprès des élus et des institutions locales

Pour assurer ces différentes tâches il peut déléguer un ou plusieurs médiateurs de son équipe sous sa responsabilité.
Cette fonction est assurée pour un minimum d’un an avec possibilité de reconduction.

 

    * Le Superviseur :

La supervision est :

*une analyse de l’activité et de la pratique.

Cette dernière consiste essentiellement à vérifier l’adéquation entre la déontologie de la médiation telle qu’elle est définie dans la formation initiale (responsabilisation des personnes, réappropriation par elles de leur problème), et la pratique des médiateurs dans les situations rencontrées en médiation.

La supervision s’inscrit dans la formation continue des médiateurs

*un échange d’information entre chaque site et le siège de l’association, et, des sites entre eux par l’intermédiaire du superviseur (communication verticale et horizontale).

L’activité du superviseur implique :

*une pratique de la médiation

*une expertise et un savoir reconnus en la matière

*une forte capacité pédagogique

Le superviseur est choisi et renouvelé par le bureau.

Les éventuels manquements à cette charte et au code de déontologie seront réglés selon les modalités contenues dans le règlement intérieur de chaque association signataire et pouvant aller jusqu’à l’exclusion