Toutes ces valeurs citées guident notre pratique auprès des personnes bénéficiaires de nos actions.

Notre mission est de contribuer à la (re) construction du lien social dans les quartiers en étant en proximité et au service de toutes les personnes ce qui évite l’exclusion de celles qui sont fragilisées ou victimes et favorise ainsi la mixité sociale.  Nos services  doivent être accessibles à tous, quels que soient le sexe, l’origine, la nationalité, l’état de santé, la situation financière…

Pour rendre notre société plus équitable, il convient que chacun puisse  être entendu, connaître ses droits, être en mesure de les exercer et avoir la possibilité de recourir à la médiation comme alternative à la justice.

Ces deux activités sont complémentaires et indissociables.

AMELY contribue à ce que les usagers deviennent plus autonomes en leur donnant les moyens d’agir par eux-mêmes et ainsi être  des acteurs responsables du mieux vivre ensemble.

Notre action évolue, il faut sans cesse la réinterroger et l’ajuster en fonction des  réalités socio-économiques changeantes, des  nouvelles législations et de notre projet  associatif. Elle  ne peut se réaliser qu’en maintenant, développant et intensifiant  nos réseaux d’échange partenarial et en  travaillant  en coopération sur les territoires.

Nous sommes convaincus que le développement de l’esprit et de la culture de la médiation est essentiel pour faire comprendre que tous les conflits du quotidien ne se règlent pas par la violence ou la justice mais qu’il y a nécessité de communiquer, écouter, connaitre « l’autre », d’être tolérant, solidaire pour apaiser les  tensions.

La formation dispensée par AMELY est un agent de  développement de la citoyenneté. Elle diffuse également ses pratiques et méthodes au niveau national et au Québec à travers son adhésion au RENADEM (Réseau National Accès au Droit Et Médiation) et au ROJAQ (Réseau des Organisations de Justice Alternative du Québec).